fbpx
Aller au contenu
Accueil » Actualités digitales » IA pour le SEO en 2024 : avantages et risques de la génération automatique de texte

IA pour le SEO en 2024 : avantages et risques de la génération automatique de texte

    l'impact de l'ia sur le seo image robot

    Ces derniers mois, de nombreux professionnels du web et du référencement recommandent l’utilisation de l’IA pour générer du contenu en ligne. Mais est-ce vraiment bénéfique pour le référencement naturel ? Cela comporte des risques, notamment en matière de positionnement sur les moteurs de recherche. Dans cet article, nous analyserons les défis liés à l’utilisation de l’IA pour la création de contenu web et partagerons nos premières observations sur son impact sur le référencement.

    ChatGPT notre saint père à tous est-il encore la référence ?

    ChatGPT, créé par OpenAI et principalement détenu par Microsoft, est aujourd’hui largement reconnu comme l’un des outils d’intelligence artificielle les plus populaires. Lancé en novembre 2022, il a rapidement conquis un large public à travers le monde. Son évolution a été marquée par plusieurs mises à jour, permettant d’améliorer ses fonctionnalités au fil du temps. Dès sa sortie, il a attiré l’attention en dépassant rapidement le million d’utilisateurs en seulement cinq jours.

    Initialement nommé “Chat Generative Pre-trained Transformer”, ChatGPT utilise la technologie GPT, désormais à sa version 4, pour générer du texte. Au fil des mois, il s’est enrichi de nouvelles fonctionnalités, telles que l’analyse d’images, la génération d’images via le plugin DALL·E, la création de vidéos, et bien d’autres. Sa capacité à traiter des requêtes de jusqu’à 25 000 mots représente une amélioration significative par rapport à sa version précédente, limitée à 1024 mots.

    Répondant à une demande croissante, OpenAI a récemment intégré le moteur de recherche Bing de Microsoft, permettant à ChatGPT d’accéder à une plus grande quantité de données en ligne. Cependant, cette évolution soulève des questions sur l’utilisation de l’IA générative pour la création de contenu. Bien que ChatGPT version 4 soit puissant et offre de nombreuses fonctionnalités, son utilisation pour la génération de texte peut présenter des risques, notamment en matière de respect des directives de Google et des possibles pénalités encourues.

    Investir dans la version payante de ChatGPT peut être avantageux pour ceux qui souhaitent bénéficier de ses fonctionnalités avancées, mais il est important de prendre en compte les implications éventuelles liées à l’utilisation de l’IA pour la génération de contenu textuel.

    Google Bard – Un sérieux concurrent de ChatGPT , vraiment ?

    Parlons maintenant de Google Bard, un concurrent émergent mais en rapide évolution. Bard, appartenant à Google, utilise la technologie Gemini pour mieux appréhender le monde et répondre à des requêtes sophistiquées. Initialement basé sur le langage Lambda, Bard est désormais un Large Language Model (LLM), facilitant son entraînement et sa spécialisation. Google a récemment publié un document technique de 92 pages pour expliquer cette transition. Cependant, le lancement de Bard l’année précédente a été marqué par des erreurs, avec deux des trois réponses de l’IA Générative inexactes, parfois très éloignées de la réalité

    Google a récemment lancé des extensions similaires aux plugins de ChatGPT, permettant à BARD de se connecter à des services Google tels que Gmail, Workspace, Docs et YouTube. Une fois activées depuis la fenêtre principale de BARD, en cliquant sur l’icône “Extensions”, ces extensions offrent des fonctionnalités pratiques telles que la possibilité de demander des résumés de mails non lus. Si vous utilisez régulièrement les services Google, ces extensions peuvent grandement faciliter votre quotidien.

    Actuellement, ces extensions ne sont pas encore disponibles en France, mais elles le seront bientôt. Comparé à ChatGPT, BARD est plus permissif. Il n’hésite pas à donner son opinion et même à recommander des professionnels ou des personnalités lors de requêtes commerciales. Par exemple, lors de mes recherches sur les IA génératives, ChatGPT refuse de commenter sur notre entreprise ou sur celle de nos concurrents depuis quelques mois. En revanche, Google BARD n’hésite pas à puiser dans les preuves sociales présentes sur les sites web et à vérifier les avis sur nos fiches Google, offrant ainsi des réponses valorisantes pour ceux ayant une bonne e-réputation. Cependant, créer du contenu entièrement avec Google BARD peut ne pas résoudre tous vos problèmes, car il risque de générer du contenu similaire à celui des articles et des pages les mieux référencés sur Google, ce qui peut être perçu comme du contenu dupliqué.

    Copylot, votre meilleur assistant en bureautique ?

    Copilot, anciennement connu sous le nom de Bing Chat, est l’intelligence artificielle de Microsoft. Il est intégré aux outils de la suite Microsoft tels que Word, Excel et d’autres de la suite Office. Cet outil utilise la dernière version de GPT et de DALL·E, avec GPT-4 comme base, ce qui en fait une option attrayante. Il est entièrement gratuit via Bing, ce qui est un avantage considérable. De plus, Microsoft a bien intégré le service à son navigateur, ainsi qu’à ses services professionnels via Copilot.

    Intégré à Edge et connecté au moteur de recherche Bing, Copilot a un accès complet à Internet, contrairement à ChatGPT. Il est accessible depuis n’importe quel navigateur web, mais est particulièrement bien intégré à Edge. De plus, une application iOS et Android est disponible pour utiliser GPT-4 sur smartphone. Enfin, Copilot prend désormais en charge l’utilisation de plugins, ce qui en fait une solution complète parfaitement intégrée à l’écosystème Microsoft.

    Claude 2 – Une IA éthique bientôt disponible ?

    Un des modèles les plus cités pour ses performances est Claude, développé par Anthropic et accessible sur anthropic.com/index/claude2. CLAUDE, actuellement en version 2, est basé sur un ensemble de règles fondamentales lui permettant de s’améliorer sans intervention humaine, tout en détectant les comportements inappropriés et en adaptant sa conduite en conséquence. Un autre avantage de Claude 2 est sa capacité à manipuler de nombreux paramètres pour fournir des réponses hautement contextualisées. Réputé pour ses réponses de qualité dans des domaines tels que les mathématiques, le droit et la programmation, Claude 2 maintient également un fort ancrage éthique, ce qui le rend moins susceptible de fournir des réponses choquantes.

    Chatsonic pour les créateurs de contenu

    Pour les créateurs de contenu, il existe ChatSonic de WriteSonic (aucun lien de parenté avec feu Sega), un outil basé sur GPT-4 et utilisant Google pour des résultats actuels. Il est disponible moyennant un abonnement mensuel de 13 dollars, mais propose une version d’essai gratuite. Ce qui le distingue, c’est sa diversité de catégories de réponses, comme la rédaction d’articles, de formulaires, la reformulation de contenu, l’extension de textes, la rédaction de publicités, la création de descriptions de produits, ou encore l’introduction d’articles.

    Il existe une multitude de chatbots en ligne, avec de nouveaux qui apparaissent chaque jour, rendant difficile de tous les recenser. Actuellement, les choix les plus solides semblent être Copilot et Bard, deux solutions gratuites, actualisées et puissantes, qui intègrent de nouvelles fonctionnalités rapidement. Cependant, vous êtes libre d’explorer d’autres solutions plus adaptées à vos besoins spécifiques, car il y en a vraiment pour tous les goûts.

    Notre avis sur l’usage des IA générative de texte pour créer du contenu SEO

    L’utilisation d’un robot génératif dans le marketing pose problème, car il est essentiel de comprendre le fonctionnement des moteurs de recherche. Au fil des années, Google a perfectionné ses algorithmes pour sanctionner les sites ne respectant pas ses directives. Ainsi, recourir entièrement à une IA générative pour créer du contenu sur un site web ou des articles peut être risqué comme on vous l’explique dans cet article. Récemment, lors de discussions avec nos clients, certains ont été incités par leurs anciennes agences à produire du contenu en masse, ce qui a été ensuite pénalisé par Google, notamment par le biais de Google Pingouin, qui a détecté du bourrage de mots-clés. Si vous souhaitez en découvrir plus sur les IA afin d’améliorer votre référencement naturel, suivez notre formation sur le webmarketing !

    Aujourd’hui, le référencement naturel exige une compréhension approfondie, et il est crucial de maîtriser ses principes avant d’adopter une stratégie de production à tout prix. Générer du contenu en masse avec un outil d’IA générative peut s’avérer risqué si l’on n’a pas de direction claire. Avant de risquer des pénalités, voire d’être désindexé par Google, il est préférable de se renseigner sur le fonctionnement actuel du référencement naturel en 2024.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *